La pêche

L’huître plate, seule espèce présente dans nos eaux jusqu’au milieu des années 70, était cultivée dans nos parcs, au sol.

 
 

Le départ à la marée

Notre grand-père et notre père travaillaient principalement avec des femmes.

 
 

« Mascotte »

Le premier bateau de la famille Arin, venu du Morbihan, amarré à la petite grève de Kerarzic.

 
 

Au milieu des années 60, Mascotte II, ici dans le port de Paimpol, arrive dans la famille. Son mât servait à draguer les huîtres au sol.

 
 

Un grand pas en avant !

Dans les années 70-80, la culture des huîtres creuses, espèce japonaise introduite en France, se développe. Elle est accompagnée d’une nouvelle méthode de production : les huîtres ne sont plus laissées à même le sol mais contenues dans des poches et posées sur des tables. Le travail sur les parcs à marée basse est important. La mécanisation du transport des huîtres entre les parcs et l’atelier durant la basse mer (expérimentale, dans un premier temps) se fait aujourd’hui en tracteur.